drachme


drachme

drachme [ drakm ] n. f.
• 1611; dragme XIIIe; lat. drachma, bas lat. dragma, du gr.
1Antiq. gr. Poids équivalant à 3,24 g. Monnaie d'argent divisée en six oboles. aussi statère. Parabole de la drachme perdue.
2Unité monétaire de la Grèce moderne.

drachme nom féminin (latin drachma, du grec drakhmê) Monnaie d'argent de la Grèce antique, créée vers la fin du VIe s. avant J.-C., de poids variable selon l'atelier de frappe (systèmes éginétique, attique, achéen, etc.) et valant six oboles. Ancienne mesure grecque de masse, qui valait 4,36 g environ. Ancienne unité monétaire principale de la Grèce moderne, divisée en 100 lepta. (Devenue le 1er janvier 2001 une subdivision de l'euro, la drachme cesse d'exister, au profit de la monnaie unique européenne, en 2002.)

drachme
n. f.
d1./d ANTIQ GR Poids valant env. 4 g.
|| Principale unité de monnaie.
d2./d Unité monétaire de la Grèce moderne.

⇒DRACHME, DRAGME, subst. fém.
A.— ANTIQ. Monnaie d'argent en usage notamment en Grèce valant six oboles et un centième de mine, et qui se définissait par son poids d'argent. Drachme phénicienne (env. 3,54 g d'argent); drachme attique (4,36 g). La législation athénienne classe les citoyens par catégories, selon la quantité de denrées agricoles, de fruits de la terre, dont ils disposent, et aussi selon leur « revenu » monétaire : les cavaliers sont ceux qui ont un revenu de trois cents drachmes (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 337).
[P. allus. à la parabole de la drachme perdue (Luc, XV, 8-10) où Jésus compare la joie de la femme qui retrouve une drachme perdue à la joie des anges ,,lorsqu'un seul pécheur fera pénitence``] La parabole de la drachme égarée (PÉGUY, Porche Myst., 1911, p. 259 et 260) :
1. Ils [les S.F.I.O.] représentent le côté humain de cette médaille à l'effigie du Christ que la pauvre humanité tient dans son poing serré, cette obole de la veuve, cette drachme qui n'est pas encore perdue.
MAURIAC, Journal 4, 1950, p. 220.
B.— Unité monétaire de la Grèce moderne (symb. DR.). Un billet de dix drachmes; la dévaluation de la drachme. La Grèce peut, à partir de ces francs convertis en dollars, émettre des drachmes papier en quantité trois fois supérieure. Et ainsi de suite (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 463) :
2. Cependant le batelier me poursuit encore sur le quai (...) Il n'est pas satisfait d'un demi-franc que je lui ai donné; il veut une drachme (quatre-vingt-dix centimes)...
NERVAL, Voyage en Orient, t. 1, 1851, p. 105.
C.— Drachme ou dragme (vx). Unité de masse, huitième partie de l'once (égale à un gros, soit environ 3,8 g). De petites balances d'apothicaire, avec quelques poids de grains et de dragmes (NERVAL, Nouv. et fantais., 1855, p. 54).
Prononc. et Orth. :[]. Le mot a été emprunté, s.v. dragme prononcé []. Puis l'on a restauré la graph. originale drachme prononcée, cependant, longtemps encore []; cf. Ac. qui atteste le mot, s.v. drachme de 1694-1932 et qui souligne dans les éd. de 1762-1878 qu'on prononce [] et à partir de 1798 que l'on peut décrire dragme, donc refaire l'orth. sur la prononc. On rencontre les 2 orth. avec 1 prononc. [] ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, BESCH. 1845, LITTRÉ. PASSY 1914 n'accepte, encore que cette prononc. Mais déjà DG considère dragme, qu'il transcrit [] comme vieilli, et donne en 1er lieu drachme qu'il transcrit selon l'orth. []. Cette dernière orth. et cette dernière prononc. dans lesquelles la prononc. s'est harmonisée avec la graph. étymol. sont admises, seules, ds les dict. mod. (cf. BARBEAU-RODHE 1930, Pt ROB., Pt Lar. 1968, WARN. 1968 et Lar. Lang. fr.). Étymol. et Hist. 1. Ca 1245 XII mil dragmes d'argent frois « unité de poids » (Ph. MOUSKET, Chron., éd. Reiffenberg, v. 9161); 1611 drachme (COTGR.) 2. 1435 « monnaie ». II. drames d'argent (Est. de S. J. de Jér., f° 3 b, Arch. H. Gar. ds GDF. Compl.). Empr. au lat. class. drachma (gr. ), « unité de poids et monnaie à Athènes ». Fréq. abs. littér. Drachme :193.

drachme [dʀakm] n. f.
ÉTYM. 1611; dragme, mil. XIIIe; bas lat. dragma, lat. class. drachma, du grec drakhmê.
1 Antiq. grecque. Poids équivalant à 3,24 g.
Monnaie d'argent divisée en six oboles et valant un centième de mine. || Cent drachmes. Mine. || Sixième de drachme. Obole. || Le statère d'argent valait de deux à quatre drachmes.
La parabole de la drachme perdue :
1 (…) quelle est la femme qui, ayant dix drachmes, et en ayant perdu une, n'allume la lampe, et balayant sa maison, ne la cherche avec grand soin jusqu'à ce qu'elle la trouve ? Et après l'avoir trouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et leur dit : « Réjouissez-vous avec moi, parce que j'ai retrouvé la drachme que j'avais perdue ». Je vous le dis de même, il y aura un grande joie parmi les anges de Dieu, lorsqu'un seul pécheur fera pénitence.
Bible (Sacy), Évangile selon saint Luc, XV, 8-10.
2 (…) je m'estime infiniment honoré d'avoir été choisi pour récupérer cette drachme perdue, cette perle évangélique flairée et contaminée par le groin de tant de pourceaux.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 60.
2 Unité monétaire de la Grèce moderne. || Le cours de la drachme a monté, a baissé. || La drachme vaut 100 lepta.

Encyclopédie Universelle. 2012.